Accueil - Rubriques

 

 

 

                                                                    

 

QUELQUES MYTHES DÉBOULONNÉS…

 

  C’est bien connu de tous, le Westfalia est un véhicule légendaire qui en fait rêver plus d’un mais qui comporte son lot de mythes ou fausses croyances tant par le grand public que par ses propriétaires. Je vais tenter au fil de cette chronique d’en déboulonner quelques-uns, commençons par le plus courant :

    UN WESTFALIA EST PEU FIABLE, TOUJOURS EN PANNE ET COÛTE UNE FORTUNE EN RÉPARATIONS.

  D’abord il faut comprendre que ces véhicules proviennent d’une autre époque et que l’Industrie automobile a beaucoup évoluée depuis 25 ou 30 ans. Tous les véhicules, toutes marques confondues datant de la même époque demandent plus d’entretien et de maintenance que les véhicules d’aujourd’hui. Il faut aussi tenir compte de l’historique ou « vécu » de la voiture. Si vous comparez un Westfalia ayant roulé pendant plusieurs hivers dans le calcium et un autre n’ayant jamais « vu » l’hiver, le coût d’entretien et de réparations sera facilement multiplié par 10 pour le premier sans compter que le risque de panne sera beaucoup plus élevé. La corrosion est l’ennemi numéro un des véhicules routiers peu importe la marque ou le manufacturier. Je vois régulièrement des personnes faisant l’acquisition d’un Westfalia sans aucune inspection préalable du véhicule avant l’achat. Une fois l’euphorie passée, ils décident de faire inspecter leur « bijou » par un professionnel et le retour à la réalité est souvent pénible et surtout très coûteux! Il leur faut débourser plusieurs milliers de dollars pour remettre leur véhicule dans un état leur permettant de voyager avec plaisir et de façon sécuritaire. Par contre, la personne qui fait effectuer une inspection avant achat et qui suit rigoureusement nos conseils qui peuvent parfois aller jusqu’à en refuser l’achat s’en tire à bien meilleur compte à court terme mais surtout à long terme.

  Sur une période s’échelonnant sur plusieurs années, le coût moyen annuel de l’entretien d’un Westfalia se situe aux environs de 1 500 $. Ce coût moyen tient compte d’un véhicule dans un état acceptable au départ, donc n’inclut pas le montant souvent déboursé pour remettre le véhicule dans un tel état suite à son acquisition. J’ai souvent vu des clients dépenser 5 000 $, 10 000 $ ou même plus pour remettre leur récente acquisition à un niveau acceptable. Il faut ajouter ce montant à l’entretien annuel, ce qui augmentera considérablement la moyenne annuelle du coût d’entretien! Par contre, il faut prendre en considération la faible dépréciation des Westfalia sur le marché lorsque nous effectuons nos calculs. À ma connaissance, c’est le véhicule (tous genres confondus) conservant la meilleure valeur de revente. J’ai souvent vu des Westfalia se vendre au même prix que le propriétaire avait payé 10, 15 ou même 25 ans auparavant. Je vous mets au défi de trouver un autre véhicule récréatif avec une aussi faible dépréciation, je vous répète qu’il faut en tenir compte lors de nos calculs. En général et à long terme, si vous revendez votre Westfalia après plusieurs années d’utilisation, il vous en aura coûté le prix de l’entretien seulement car vous récupérerez le prix d’achat initial. Sur tout autre véhicule, vous devrez additionner au coût d’entretien le montant de dépréciation de ces années. Votre Westfalia a de fortes chances de sortir gagnant de cet exercice de calcul.

  A l’opposé, j’ai des clients propriétaires d’un Westfalia du même âge qui dépensent seulement entre $200 et $500 annuellement pour l’entretien de leur véhicule. La différence provient du fait que ces véhicules n’ont jamais roulé l’hiver et ont été utilisés seulement pour des voyages et non comme véhicule de tous les jours. Ils en prennent un soin jaloux et ne laissent rien se détériorer au fil des ans. Je pense entre autres à un de mes clients propriétaire d’un Vanagon 1981(moteur refroidi à l’air) avec 222,000 kilomètres au compteur qui fait un voyage en Floride à tous les printemps sans aucun problème et ce depuis plusieurs années consécutives. Ce monsieur vient toujours faire effectuer une vidange d’huile moteur suite à son voyage et nous fait invariablement le même commentaire :  J’AIME MON WESTFALIA ET CE PETIT VÉHICULE EST VRAIMENT PLAISANT À CONDUIRE ET À VOYAGER, DE PLUS IL NE ME COÛTE PRESQUE RIEN EN ENTRETIEN!

  Avouez que c’est contrastant avec la mauvaise réputation accordée au Westfalia! Je vous propose un petit exercice que je fais régulièrement pour m’amuser. Demandez aux personnes de votre entourage s’ils voyageraient jusqu’en Floride avec une voiture âgée de 33 ans et comportant plus de 220,000 kilomètres au compteur. La réponse est toujours la même : NON car j’aurais trop peur de rester en panne et de toutes façons, quel serait l’intérêt de voyager avec un tel véhicule? Les propriétaires de Westfalia ont tous une réponse à cette question même si elle peut différer légèrement d’une personne à l’autre.

  À chaque été, plusieurs propriétaires de Westfalia prennent la route vers des destinations plus ou moins lointaines et je peux vous assurer que la grosse majorité en reviennent heureux même si parfois ils ont à vivre quelques désagréments dus à l’âge avancé de leur monture. On dit que les gens heureux n’ont pas d’histoire, c’est peut-être pour cette raison qu’on entend moins parler des propriétaires heureux que des propriétaires malheureux suite à un achat impulsif et sans préparation. Je crois sincèrement que ces derniers contribuent largement à alimenter le mythe… ou la réalité pour certains de rouler avec un véhicule peu fiable, toujours en panne et qui coûte une fortune en réparation.

  

                                                         À suivre…                                                             René Caux